mardi 21 décembre 2010

10. Courir un marathon sur l'avant du pied, c'est possible !

Courir technique blessures chaussures course à pied foulée conseils cycle avant arrière




La foulée de Craig Alexander me semble être exemplaire à plusieurs titres:

- il utilise avec beaucoup d'efficacité la translation du bassin et des épaules ; on sent bien en regardant la ligne de son bassin et de ses épaules comment il génère sa foulée non pas à la force de ses jambes mais beaucoup plus en tirant au mieux parti de son tronc ;

- son timing bassin / genou / appui au sol est parfait: cela lui permet une foulée sur l'avant du pied, peu consommatrice pour les jambes: on peut d'ailleurs observer la rapidité de son contact au sol ; à peine le pied posé, il se relance déjà vers l'avant avec la hanche puis le genou; 

Au ralenti encore plus lent, ces points sont encore plus visibles:


Un bel exemple de foulée anatomiquement correcte et aussi la démonstration que courir un marathon (et pas n'importe lequel) sur l'avant du pied est possible.

On peut noter par rapport à la vidéo du post précédent (celle de McComarck) la différence de morphologie des deux athlètes. Alexander est plus léger avec une musculature des jambes moins importante. Cela lui facilite certainement son style si particulier de foulée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire