mercredi 2 octobre 2013

49. Minimalisme, course naturelle v. foulée médio-pied

Je ne sais pas si cela est dû à la mode du barefoot (courir pieds nus in French) mais on constate souvent une confusion entre minimalisme et foulée médio-pied, voire même une assimilation totale de l'un à l'autre.

- Le minimalisme est une pratique qui consiste à courir pieds nus ou avec des chaussures extrêmement légères.

- La foulée médio-pied est avant-tout une technique qui consiste à respecter certaines règles précises de posture lorsqu'on court, parmi lesquelles on peut citer: la pose du pied près du centre de gravité, le genou légèrement fléchi, avec une répartition du poids majoritairement sur la partie la plus large du pied mais également un certain contact du talon avec le sol. Elle implique aussi une gestuelle, une posture et un trajet du pied particulier. La foulée médio-pied s'oppose à la foulée avec attaque du talon ou à la foulée sur la pointe des pieds (sans du tout de pose talon) (voir schéma en bas de l'article).

Évidemment, si on ne porte pas de chaussures ou des chaussures très légères sans maintien et amorti, on a intérêt à courir en respectant les principes que je viens de lister pour surtout éviter le contact talon. Mais on peut aussi courir beaucoup plus sur l'avant du pied, sans pose du talon du tout (je parle évidemment sur terrain plat car sur forte pente, la pose du talon n'a plus lieu d'être ou quasiment). En minimaliste, certains coureurs posent aussi leur pied non pas près de leur centre de gravité mais plus devant celui-ci.

Il est beaucoup moins courant qu'un coureur minimaliste attaque le sol du talon mais ce n'est pas absolument impossible. On peut donc pratiquer le minimalisme sans pour autant avoir une bonne technique de foulée médio-pied (voir la preuve en images ICI).

Inversement, il existe énormément de coureurs à pieds (parmi l'élite notamment) qui courent avec une foulée médio-pied mais qui ne pratiquent pas particulièrement le minimalisme. Ils ne courent ni pieds nus, ni avec des chaussures extrêmement légères, dépourvues de tout amorti, drop ou soutien.

Il existe bien sûr aussi des coureurs minimalistes qui possèdent une très bonne foulée médio-pied.

Maintenant vient se rajouter à cela une nouvelle catégorie : la "course naturelle" ou "courir naturel". Apparemment, sous cette appellation, il faut entendre une pratique plus naturelle avec des chaussures plus souples, qui augmentent les sensations du pied avec le sol. Là encore, il s'agit d'une pratique et non pas d'une technique. Là encore, on peut courir avec de telles chaussures et avoir une technique qui ne sera pas celle de la foulée médio-pied, bien que si vous souhaitez vous faire plaisir avec des chaussures de ce type, vous avez intérêt à bien maîtriser la technique de la foulée médio-pied.

Bon cela sonne un peu comme une histoire de Shadoks, en espérant toutefois que cela clarifie un peu les choses pour les lecteurs du blog et évitent des malentendus.

En conclusion, voici un petit tableau de synthèse sur la comparaison entre les différents types de foulée que je viens d'évoquer (source Asics): forefoot (sur la pointe), mid-foot (médio-pied) et talon.


Courez bien!



Aucun commentaire:

Publier un commentaire